étuis péniens

étuis péniens

Cette création est née en 1983 au sein de l'université Paris XIII. Elle avait pour but initial d'obtenir une Unité de valeur dans le cours de l'enseignant Asdrubal Colménarez. Cette même année et les deux années suivantes, les étudiants ont porté ces slips lors d'une performance intra-muros. En 1985 c'est à l'Espace Exhibition du quai de la Rapée à Paris que le public s'est paré de ces créations lors de ma performance Fantasme sans dentelle. En 1987 ce sujet devient l'objet de mon mémoire pour ma maîtrise d'arts plastiques que j'ai intitulé : Présence active.Ces slips sont des maquettes ou seul le devant a été réalisé. La question du possible et du fonctionnel ne m'a pas intéressé.

[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_petard_ok.jpg]650Pétard
Carton et tissus
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_le_tueur_ok_0.jpg]460Le tueur
Tireur, attireur, attirail, attirance... Maquette réalisée uniquement en papier.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_mal_du_sexe_ok_0.jpg]390Mal du sexe
carton et médicaments
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_permanente-ok_0.jpg]430Permanente
Cette maquette me fut directement inspirée par la tête d'un étudiant "hyppie" qui portait les cheveux très longs. Cette mèche provient de la tête de ma petite sœur.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_protection_ok_0.jpg]380Protection
A l'origine, nommé travesti de par ses éléments féminins qu'il utilise, il convient à tous les obsessionnels des fuites. Support carton, recouvert d'un papier nid-d'abeille doré, orné de protèges-slip, d'un tampon, d'un sachet hygiénique et d'élastiques sur les côtés.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_le_baveur_ok_0.jpg]380Le baveur
Perte de contrôle ? Éponge découpée sur toile cirée.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_le_francais_ok_0.jpg]370Le Français
Patriote jusqu'au fond du caleçon. On trouvera facilement son emploi auprès de quelques hommes politiques !
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_apartheid_ok_0.jpg]410Apartheid
Ségrégation des sexes, celui-ci politiquement ne doit pas servir. Sur du papier crépon rose, un tube de néoprène noir noué est enfermé à l'aide d'un fil de laiton.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_emplatre_ok_0.jpg]360Emplâtré
Trop utilisé, trop usé, casse-cou... bref, en panne. Momie rigide qui aurait bien besoin de se dégourdir.<br />Bandes plâtrées.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_chaine_de_vie_ok_0.jpg]370Chaîne de vie
Arme d'une révolte contre cette chienne de vie.<br />Sur une couleur scintillante et agressive, une chaîne d'un tout petit vélo sans doute, a été fixé sur un papier nid d'abeille vert et rivé sur chaque côté.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_soif_ok_0.jpg]370Soif
Soif de sexe mais également rappel de la cotte de maille, le bouclier et l'armure. Les capsules sont percées sur leur dessus et reliées entre elles par un fil de laiton.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_petit_jesus_ok_0.jpg]370Petit Jésus
Sexe d'enfant, de l'innocence. Tissu sur carton. La croix fut pendue à mon cou lors de ma communion , par la suite elle restera quelques années suspendue au-dessus de mon lit, avant de finir, ainsi que la cordelette blanche, dans le fourbi de l'atelier.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_grand_cru_ok_0.jpg]340Grand cru
Boules de cotillons, cuir
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_mappapourtoi_ok_0.jpg]370Mappapourtoi
Baptisé tout d'abord "Indicateur" du fait de l'index pointé. Il prétend inverser les rôles d'une façon autoritaire et sans appel. Un carton recouvert d'une serviette de table supporte un gant Mappa bourré d'ouate.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_luxe_ok_0.jpg]370Luxe
La cravate, représentante symbolique du phallus, se retrouve enfin à sa place. Sans jamais avoir été portée, elle se trouva rejetée de toutes les armoires à cause d'une mode qui n'en voulait plus. Elle trouva sa place sur un tissu imprimé qui devint une fausse chemise. Le tout cousu autour d'un carton découpé.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_la_grande_evasion_ok_0.jpg]470La grande évasion
Petit oiseau sorti de sa cage. Plumes de mon premier boa sur grillage plastique découpé.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_fossile_ok_0.jpg]490Fossile
Cette empreinte de vieux sexe terrestre ou lunaire est en réalité une semelle de mes baskets, collée sur un support carton, tout comme les boules de polystirène. Le tout bombé avec des couleurs métalliques.
[img src=http://www.fiasca.com/wp-content/flagallery/au-fil-des-slips/thumbs/thumbs_cadeau_ok_0.jpg]570Cadeau
La surprise vous attend. Du bolduc, des noeuds et des rubans ornent un papier cadeau agrafé sur du carton.

Cette création est née en 1983 au sein de l’université Paris XIII. Elle avait pour but initial d’obtenir une Unité de Valeur dans le cours de ce cher enseignant : Asdrubal Colménarez.
Cette même année et les deux années suivantes, les étudiants ont porté ces « slips » lors de performances « intra-muros ».
En 1985, c’est à « l’Espace Exhibition », quai de la Rapée à Paris, que le public s’est paré de ces créations lors de ma performance « Fantasmes sans dentelle ».

En 1987, ce sujet devient l’objet de mon mémoire pour ma maîtrise d’Arts Plastiques que j’ai intitulé : « Présence active » dirigée par Jacques Adelin Brutaru.

Ces « slips » sont des maquettes ou seul le devant a été réalisé. La question du possible et du fonctionnel ne m’a pas intéressé.